Clinique vétérinaire
Sainte-Marie
(Face à Géant)
Tél. 28.47.71

Clinique vétérinaire
Robinson
(Carrefour des Banians)
Tél. 43.14.50

Clinique vétérinaire
Dumbéa / mer
(Proche du médipole)
Tél. 35.19.20

Outils

Thème du mois

Les antibiotiques, ce n’est pas automatique », le slogan bien connu en médecine peut et doit être étendu à nos compagnons. En effet, les autorités sanitaires françaises ont engagé un plan de lutte contre le développement de résistances aux antibiotiques. Actuellement, la recherche pharmaceutique ne propose pas de nouvelle classe d’antibiotique, alors que les résistances apparaissent, même pour les dernières générations de molécules, ce qui peut entraîner des conséquences pour la santé publique. Il est donc important que chaque propriétaire d’un animal de compagnie connaisse le bon usage des antibiotiques, autant pour soigner son compagnon que pour protéger l’entourage d’un danger sanitaire important.

Actualités

Le savez-vous ?

Il est parfaitement compréhensible d’espérer avoir un chien serein et obéissant.  Pour réaliser ce rêve, votre chien doit vous considérer comme dominant, un dominant fort, sur lequel il peut compter.
Rassuré dans la vie de tous les jours par le comportement constant de son maître, vous pourrez avoir un chien plus serein, plus respectueux et donc plus obéissant.
Pour cela, il est important de respecter quelques règles simples de façon quotidienne.
Les voici :
 
 

Son lieu de couchage :

Pour les chiens, le lieu de couchage est primordial et définit leur statut hiérarchique.
Ainsi, un chien qui se considère comme dominant se placera dans les endroits en hauteur et les plus stratégiques pour observer et contrôler les allées et venues des tous les autres membres de sa meute.
Vous ne devez donc pas accepter que votre chien se poste en haut des escaliers, dans votre entrée, devant les portes par exemple. Il est donc conseillé de lui offrir un panier que vous placerez dans un coin du salon ou de la cuisine.
De son panier, votre chien ne doit pas pouvoir observer les portes de la pièce. Pour cela, vous pouvez, par exemple, placer une plante ou un paravent pour lui cacher la vue.
Votre chien devra dormir dans son panier mais vous pourrez aussi l’y envoyer dans la journée quand il fait une bêtise, quand il est couché au milieu du couloir…
 
 

La distribution de ses repas :

Ceci est un point très important ! Il est indispensable de prendre une bonne habitude : lui donner à manger après votre repas.
Votre chien restera seul le temps de manger et sa gamelle devra être retirée après 20 à 30 minutes. Si votre chien n’a pas fini sa ration, vous pourrez lui représenter 12 heures plus tard. Ainsi, comme tout dominant, vous pourrez exprimer à votre chien, par une règle simple à respecter qu’il mangera quand vous l’aurez décidé !
 
 

Vos interactions avec lui :

Le dominant de la meute gère les interactions avec les autres membres. C’est donc à vous de décider des moments que vous partagerez avec lui et de quelle façon… Pour cela, il est important de ne pas répondre à toutes les sollicitations de votre chien.
S’il demande votre attention, laissez-le patienter même si ce n’est que quelques secondes pour le rappeler ensuite pour un câlin, une caresse ou pour jouer.
 
 

Les comportements à punir :

Voici quelques exemples de comportement que vous ne devez pas tolérer chez votre chien. Cela se produit souvent quand votre dominance n’est pas assez confirmée.
Ne sachant plus s’il est dominant ou dominé, votre chien va tout tenter pour prendre la meilleure place !
Il pourra tout faire pour venir manger devant vous, dans ce cas, fermez la porte de la pièce où vous lui donnez à manger. Il tentera aussi de chevaucher votre jambe. N’acceptez pas ce comportement et envoyez-le dans son panier. Vous pourrez le trouver régulièrement devant la porte de votre chambre, couché au milieu du couloir…
Sachez qu’il ne faut jamais enjamber votre chien couché par terre, il doit se pousser quitte à l’envoyer dans son panier.
Disputez-le aussi s’il tente de monter sur le canapé.
En revanche, dès qu’il est dans son panier, cessez de le disputer et ne le dérangez pas. Vous pouvez cependant, l’appeler vers vous !
Appliqués tous les jours, ces quelques conseils deviendront des habitudes ! Votre chien vous respectera plus et vous obéira mieux.
 
Cependant, ne négligez pas les séances d’apprentissage. « Assis », « couché », « panier », « pas bougé » mais aussi des petits tours « fais le beau », « fais le mort » … Travaillez par petites séances d’une vingtaine de minutes que vous pourrez répéter plusieurs fois par jour. N’oubliez pas les récompenses qui doivent être des friandises au départ, puis, petit à petit, remplacez-les par des caresses et/ou récompenses verbales.
 
Enfin, si vous avez quelques problèmes d’obéissance avec votre chien, n’hésitez pas à nous en faire part, nous pourrons vous aider.