la production aviaire - cliniques vétérinaires de
Robinson, Sainte-Marie, Dumbéa à nouméa
en nouvelle calédonie

Nos cliniques vétérinaire interviennent à tous les niveaux de la filière avicole :

Le COUVOIR :

C’est l’élevage qui prend en charge les œufs embryonnés. Un incubateur de haute technologie permet d’obtenir, selon les œufs, soit des poulettes destinées à la  production d’œuf de consommation, soit des animaux destinés à l’engraissement : les poulets de chair.

Les eleveurs dits de « poulet de chairs » :

Les poussins de 1J arrivent du couvoir , grandissent et deviennent les futurs poulets dans vos assiettes. La durée et le mode d’élevage conditionnent les éventuels labels ( Bio , Poulet standard ou Fermier) : plus l’abattage est « tardif » meilleure sera la qualité de la volaille, mais le prix s’envole : le poste alimentation est le plus coûteux pour l’éleveur.

Les eleveurs dit de «  poules pondeuses d’œufs de consommation » :

Dont les bandes de 5 000 poussins sont destinées, à partir de 16 semaines et pour une durée d’un an, à produire des œufs qui seront vendus en œufs « frais » et des œufs qui serviront dans l’industrie agro-alimentaire «  œufs dures , sacs de coule d’œufs etc… ».

A chaque production correspond un planning d’intervention précis qui commence par la vaccination au couvoir des maladies les plus fréquentes ( Maladie de Marek , Maladie de Gumboro , Bronchite Infectieuse , Variole aviaire , Encéphalomyélite …). Là encore, la Nouvelle-Calédonie bénéficie d’un statut sanitaire hautement privilégié : pas de maladie de Newcastle , pas de peste ni autres grippe aviaire…. Ce statut est surveillé en collaboration avec le SIVAP par la réalisation de sérologies régulières pour d’une part confirmer ce statut « indemne » de la plupart des grandes pathologies aviaires , et s’assurer de l’efficacité du protocole vaccinal mise en place.

A l’instar de la métropole, la filière avicole est soumise à des contrôles réguliers pour d’éventuelles contamination par les Salmonelles responsables de Toxi Infection Alimentaire Collective ( « TIAC » ) ; des prélèvements à l’abattoir sur les poulet de chairs sont systématiquement pratiqués, ainsi que la contamination par les fèces des bâtiments d’élevage des pondeuses (pedishiff). Le laboratoire de la Nouvelle-Calédonie basé à Port-laguerre , se charge de l’analyse et de l’identification ( « sérotypage » ) des éventuelles salmonelles dépistées.

En dehors des grands éleveurs « poulets chairs » , « producteurs d’œufs » et du Couvoir , qui sauf accident relèvent plus de la médecine préventive (protocole vaccinaux , suivi d’élevage), nous intervenons aussi sur demande de particulier, ou de la province sud pour les élevages où ses techniciens interviennent.

Nous disposons en permanence d’un stock de vaccins / vitamines / médicaments sur nos cliniques qui sont délivrés aux éleveurs ou aux particuliers chez qui nous intervenons.

Le calcul de rationnement.

Vous êtes en rupture de tourteau de soja ? Le prix du blé a énormément augmenté ? Vous avez accès à des drèches de brasserie et vous souhaitez les valoriser en en distribuant à vos animaux ? Vous n’êtes pas certain de la qualité de la coquille de vos œufs, ou vous voulez en commercialiser des plus riches en oméga 3 ? Ou encore produire des poulets de chair Label Calédonien ?

Il est très difficile de concevoir un aliment complet au meilleur prix, compte-tenu du coût spécifique et de la disponibilité de chaque matière première, des contraintes techniques ou biologiques liées à leur utilisation, et des besoins propres aux animaux. Le recours à un formulateur est obligatoire. Nous mettons le nôtre à disposition de nos clients.